2018

Diffusion du film « La Liberté si je veux » le 26 Novembre au Pathé des Rives de l’Orne

Sorti en mars dernier, le film « La liberté si je veux » continue son « road trip » en Normandie. Une nouvelle rencontre est organisée avec l’équipe de ce premier long-métrage pas comme les autres du collectif Art Vif et du tandem Brard-Rapilly, au Pathé des Rives de l’Orne, le lundi 26 novembre 2018.

Atteinte d’une maladie incurable, Babeth n’aura qu’un regret : ne jamais avoir vu New-York et sa statue de la liberté. Sans un sou en poche, Claire et Maud décident de l’aider à réaliser son rêve. A partir de la banlieue de Caen, c’est en voiture que nos complices partent à la conquête du nouveau monde. A travers les paysages normands, leur périple les mènera, de rêves en détours et contre toute attente, à destination.

Avec différents niveaux de lecture, La Liberté si je veux est une comédie sociale à la fois incisive et tendre, drôle et émouvante. C’est un film ancré dans les préoccupations sociales contemporaines, qui fait parler, qui interroge, qui questionne la notion de lien social et la place du cinéma dans l’éducation populaire.

L’idée du film est née de conversations autour d’un « café habitants » qu’organise chaque semaine Laurent BRARD au Centre Communal d’Action Sociale où il travaille. L’envie de faire un film avec ces gens auprès desquels il intervient comme éducateur, de les intégrer à un projet du Collectif Art Vif, avait germé depuis longtemps. D’abord évoqué comme un rêve, quelque chose « qu’on fera un jour », réaliser un film est devenu une promesse dont il n’était pas concevable de se dérober. Un matin, autour d’un café, la décision fut prise de passer à l’action.

Les cinéastes de l’ACID, pour leur sélection au festival de Cannes, « ont apprécié la grande liberté narrative du film, son humour, son inventivité et ses incongruités romanesques, le soigneux évitement du cliché dont il fait preuve et la tendresse qui anime sans discontinuer l’écriture des personnages de Babeth, Claire, Maud et Bertrand« .

Lundi 26 novembre (19 h 30), Pathé Rives de l’Orne à Caen : projection et rencontre avec l’équipe du film. Tarif : 7 €.